Lessive en poudre faite maison. Saine, naturelle et bio !

Je vous retrouve aujourd’hui pour vous proposer une nouvelle recette de lessive faite maison. Il y a quelques mois, je vous partageais ma recette de lessive au savon de Marseille icij’ai tenté une seconde version en poudre qui est parfaite et tout aussi saine que la version liquide.

Mon linge ressort propre, sans tâches et il sent bon le savon !

J’ai calculé le prix de revient, pour 580 g de lessive soit environ 1 mois d’utilisation, j’en ai eu pour 3.24€. A noter que je ne fais pas de machine tout les jours, ma préparation me dure 1 mois mais si vous faites plus ou moins de machine, la durée d’utilisation variera. Pareil pour le prix de revient, cela dépendra des produits que vous choisirez. Je privilégie les achats en grandes quantités pour bénéficier de tarifs avantageux sachant que je me sert des produits pour un peu tout dans la maison.

Pour préparer votre lessive, vous n’aurez besoin que de 3 ingrédients : du savon de Marseille, du bicarbonate de soude et des cristaux de soude. Elle se conservera ensuite de très long mois à l’abris de l’humidité. C’est économique, il faut juste la faire soi-même, avoir l’envie, mais vous allez voir, c’est tellement simple, que vous n’aurez plus d’excuses ! Ca ne prend que quelques minutes.

Je vous précise également que je préfère acheter un cube de savon de Marseille et le râper moi-même plutôt qu’acheter des copeaux de savons. D’abord car je veux du savon à l’huile d’olive, sans huile de palme et sans glycérine et jusqu’à présent, les copeaux que j’ai vu sont tous avec de l’huile de palme, donc ça ne me convient pas. Si vous connaissez des marques qui font des copeaux de savon uniquement à l’huile d’olive, n’hésitez pas à l’indiquer en commentaire. Ensuite, cela fait un déchet en moins dans ma poubelle vu que le savon est vendu brut, sans emballage (pour la marque Le fer à cheval, il y a un petit carton autour du savon). Et aussi parce qu’en râpant moi-même mon savon, je choisis l’épaisseur des mes copeaux selon la râpe que j’utilise. Ici, il nous faudra des copeaux très très fins. Si vous choisissez d’utiliser des copeaux déjà fait, vous devrez mixer votre préparation pour avoir un mélange fin.  C’est important car le mélange ira directement dans le tambour est le savon doit pouvoir fondre facilement, chose qui sera difficile si vos copeaux sont trop gros.

Pour plus d’infos sur les véritables savons de Marseille, je vous conseille cet article , vous allez avoir des surprises !     

savon de marseille copeaux copeau rapé

Pour 580 g de lessive en poudre, il vous faudra :

  • 200 g de savon de Marseille préalablement rapé très fin
  • 200 g de bicarbonate de soude
  • 180 g de cristaux de soude

Vous n’avez plus qu’à mélanger vos 3 ingrédients dans une boite ou un saladier hermétique et à conserver tout ça à l’abris de l’humidité.

Pour l’utilisation, juste 1 cuillère à soupe du mélange directement dans le tambour pour une machine moyennement remplie, j’en met une seconde quand je fais une machine bien remplie.

Et c’est tout ! Rien de bien compliqué comme je vous l’avais annoncé.

Pour du linge blanc ou du linge très très sale, je rajoute 1 cuillère à soupe de percarbonate de soude, qui est un agent blanchissant et détachant non toxique pour l’environnement. Vous pouvez aussi l’utiliser pour faire tremper des vêtements ou torchons très sales, 2 cuillère à soupe de percarbonate dans de l’eau tiède, à laisser tremper toute une nuit.

En adoucissant, je met du vinaigre blanc dans le bac prévu à cet effet, j’ajoute parfois quelques gouttes d’huile essentielle de tea tree quand mes enfants ont été malades pour désinfecter naturellement le linge.

Et pour parfumer le linge, j’utilise toujours les parfums de linge en bille Lenor Unstoppables, synthétiques mais sains pour ces 3 références : Printemps, Aérien et Exalté. Les autres références contiennent de mauvais composants.

 


 


Et vous, qu’utilisez-vous pour laver votre linge ? 

Etre musulman et végétarien, vegan… Est-ce possible ? (témoignages en fin d’article)

L’article qui va suivre est à prendre comme un rappel, un conseil, une remise en question sur nous-mêmes. Et cela vaut également pour moi car je suis musulmane et je ne suis pas végétarienne, ni vegan. Je consomme de la viande, du poisson, des œufs, du miel et aussi des produits laitiers. Je porte et achète des chaussures et sacs en cuir. Mais ma conscience me pousse à réfléchir à tout cela.

Et quitte à m’attirer les foudres de certains lecteurs, je dirais même que pour être un meilleur musulman aujourd’hui, nous devrions devenir Vegan. 

Aïe aïe aïe… Je vous vois bouillir derrière votre écran. Mais restez là, je vais tout de suite vous exposer les raisons de mes propos. Propos qui n’engage que moi, je préfère le préciser, je n’ai pas la science infuse donc cet article est à prendre comme un partage d’idée, non comme une fatwa autorisant ou interdisant une chose.

Musulman musulmans vegan végan végétarien végétalien

Être vegan, c’est quoi ? Au delà de s’abstenir de manger des produits issus des animaux, c’est un mode de vie à part entière qui prône le respect et la non cruauté envers les animaux. Comme par exemple ne pas utiliser de cosmétiques ayant été testé sur les animaux, bannir le cuir, la fourrure…

Aujourd’hui qu’en est-il ? Nous consommons de la viande dite « halal » sans réellement connaitre les conditions d’abattage, ni même les conditions de vie de l’animal. A-t-il été bien traité ? Avec quoi a-t-il été nourri ? C’est pourtant de la logique islamique. Certe le Coran et la Sunnah nous autorise à consommer de la viande et des produits issus des animaux mais les conditions actuelles et celles au moment de la révélation étaient-elles les mêmes ? A l’époque, la consommation était raisonnée, rares étaient les fois où les gens mangeaient de la viande, et quand ils en mangeaient, c’était un membre de leur troupeau, qu’ils abattaient eux-mêmes selon les règles islamiques.

Aujourd’hui, l’abattage se fait à la chaîne. L’animal n’est pas rassuré, apaisé, il est stressé, il voit son prédécesseur se faire trancher la gorge, il sent l’odeur du sang… Bref rien de bien islamique là-dedans.

« Le halal, n’est ni une marchandise, ni une technique de mise à mort, mais une éthique. » [Al Kanz]

Connaissez-vous les conditions de production du lait actuellement ? Musulman musulmans végan vegan végétarien végétalienUn veau non sevré est arraché à sa mère que l’on va chaque jour traire de force afin de faire perdurer sa production de lait. Cruauté et torture ! Est-ce ce que nous enseigne l’islam ?

Connaissez-vous les conditions de production des œufs actuellement ? Des poules sont entassées des unes sur les autres dans des cages, dans des hangars, on leur coupe le bec et on leur prend leurs œufs. Telle est leur vie ! Elle ne verront jamais la lumière du jour et mourront pour beaucoup étouffées, asphyxiées. Est-ce ce que nous enseigne l’islam ?

Connaissez-vous les conditions de production du miel actuellement ? Le miel est récolté dans des ruches en tuant la grande majorité des abeilles, en les écrasant littéralement lorsque le miel est prélevé. Une drôle de façon de les remercier pour le dur travail qu’elles accomplissent chaque jour. Est-ce ce que nous enseigne l’islam ?

Je parle bien entendu ici de viande, lait et miel produits industriellement et non bio, que la plupart des musulmans consomment.

Je ne cherche pas à révolutionner la pratique de l’islam mais juste à nous faire réfléchir, à penser plus loin, à consommer mieux.

Pour moi, et je le répète, cela n’engage que moi, un musulman devrait être vegan tant qu’il ne produit pas lui-même ce qu’il va consommer. Élevez vos propres bêtes si vous en avez la possibilité, sinon trouvez un agriculteur fiable qui ne maltraite pas son bétail et qui le nourri correctement. Abattez-le vous-même. Si vous consommez du lait, assurez-vous de ne pas prendre la part du petit veau qui a besoin du lait de sa mère pour vivre, consommez raisonnablement. Élevez vos poules, prenez-en soin, laissez-les courir dans un champs, nourrissez-les correctement, ou bien trouvez un éleveur qui respecte tout cela. Idem pour le miel.

L’islam ne nous enseigne pas de maltraiter ou d’assassiner froidement les animaux pour nous nourrir. Bien au contraire, les règles d’abattage sont strictes, l’animal ne doit pas souffrir.

Alors quand je dis sur ma page facebook qu’être musulman et VEGETARIEN, c’est possible, je me trompe car ce que j’aurais dû dire c’est « être musulman et VEGAN, c’est possible ». Notre éthique va bien au delà de la consommation de viande.

Alors oui, je pense que nous devrions nous abstenir de manger de la viande, de boire du lait, de manger des œufs et du miel tant que nous ne connaissons pas au préalable les conditions de vie, d’abattage, de récolte du produit animal que nous souhaitons consommer.

Idem pour les cosmétiques, acceptez-vous que des animaux soient mutilés, maltraités pour que vous puissiez utiliser votre crème hydratante, fond de teint, rouge à lèvres etc… Ce sont des choses qui ne sont pas essentielles à notre survie alors abstenons-nous de faire souffrir des animaux pour cela.

Musulman musulmans végan vegan végétarien végétalien

Pareil pour le cuir, il y a tellement de matières qui puissent le remplacer, pourquoi continuer à en utiliser ? Je précise encore une fois que je parle là de production dont vous ne connaissez rien. Les animaux sont parfois dépecés vivant, le pire de l’horreur ! Et nous s’en savons rien ! Il en est de même pour la fourrure.

 

Nous trouvons aujourd’hui de nombreux substituts à la viande, au lait de vache etc… Ces substituts sont en vente dans les grandes surfaces, en magasins bio, nous pouvons également les fabriquer nous-mêmes à la maison car il faut l’avouer, les prix en magasins sont parfois exorbitants et nous n’avons pas tous les moyens d’acheter ces produits.

Je vous partage également de nombreuses recettes de cuisine vegan ou végétarienne sur ma page facebook Zaturelle. Vous pouvez m’y rejoindre et découvrir avec moi ce mode de vie très riche.

 

Je vous laisse avec les témoignages d’une blogueuse et de deux lecteurs, tous musulmans et végétariens ou vegans, ainsi que d’une Youtubeuse musulmane qui, comme moi, s’intéresse au végétarisme et nous détaille ce qu’elle a pû trouver sur ce que dit l’islam à ce sujet.

Hajer de la page facebook La vie d’une Pralines :

Alors comment je suis devenu végétarienne ? Déjà j’ai 36 ans et mon végétarisme a commencé à l’âge de 15 ans, j’ai toujours ressenti de la pitié pour ces animaux que l’on tue pour se nourrir nous humains.  A 23 ans, j’accouche de mes jumeaux et j’ai fait une hémorragie importante qui a fait que pendant longtemps j’ai été suivi par un hématologue (médecin du sang) qui m’a obligé à consommer des protéines animales pour faire remonter tout ces globules rouges que j’avais perdu, au risque de me mettre sous perfusion de fer. J’ai repris, comme on me l’a indiqué la consommation de viande mais pas de viande rouge, ce n’étais pas possible, l’odeur, l’aspect, tout me dégoutait. Depuis mon accouchement et cette fameuse hémorragie, je suis atteinte d’adenomyose et depuis deux ans maintenant d’endométriose ; j’ai aussi subi l’ablation totale de ma thyroïde il y a quelques mois à cause de la présence de nombreux nodules. J’ai donc effectué des recherches par moi-même,  j’ai aussi découvert que nous les femmes, nos cycles, nos règles, leurs flux et leurs douleurs peuvent être diminués en arrêtant totalement l’absorption de protéines animales. La viande contient des hormones incompatibles avec notre santé, dû aux antibiotiques ou autre que les animaux sont contraints de prendre pour les faire grossir. Depuis que je ne consomme plus de viande, je n’ai plus de douleurs lors de mes règles ( j’ai des douleurs dûes à l’endométriose mais en dehors des cycles). Je ne suis plus anémiée car avant ça, j’étais tout le temps sous tardiferon alors que je consommais de la viande. Je suis moins fatiguée, je dors mieux, j’ai perdu du poids. Mon mari consomme de la viande mais pas de viande rouge ou très peu. Les enfants consomment de la  viande mais sont informés des risques de la consommer à forte dose. Je privilégie pour eux de la viande blanche et le poisson. Tout le monde respecte mon choix, ma mère et ma grand-mère également. Mon entourage familial est au courant depuis bien longtemps et quand je suis invité, les personnes font en fonction de mon régime alimentaire sans que je ne l’impose. Le jour de l’aïd, je cuisine des plat à base de viande pour ma famille et je fait le même plat à base de boulettes ou steak végétarien pour moi.

Eric, un lecteur :

Je m’appelle Eric, 29 ans et je suis instructeur de Jiu-Jitsu Brésilien depuis 5 ans. Au départ, je cherchais à améliorer mon hygiène de vie. J’ai commencé par réduire les produits laitiers, puis la viande rouge, blanche. Les résultats furent une plus grande capacité de récupération, plus de force, de vivacité etc. Ce qui m’a en revanche décider à couper complètement avec les produits d’origine animale sont les conditions d’exploitations de ces derniers. Par la suite, j’ai fait mes propres recherches et je me suis rendu compte que le corps humain n’avait pas besoin de produits d’origines animales pour fonctionner correctement, et que c’était même l’opposé. Concilier avec l’aspect religieux était vraiment quelque chose d’assez facile dans le sens où il n’y a pas d’obligation formelle de manger de la viande etc. et qu’il nous est recommandé de faire ce qu’il nous semble le mieux pour nous. Je n’irai pas jusqu’à citer des versets vu que c’est tout à fait accessible à tout le monde.

Melissa-Souad, une lectrice :

Ma famille et moi avons réduit notre consommation de viande pour plusieurs raisons : nous souhaitons manger de la viande de qualité, c’est-à-dire bio (il est nécessaire que l’animal ait eu une alimentation adaptée et saine, qu’il est vécu au grand air et dans de bonnes conditions) et véritablement halal (sans électronarcose). C’est cher et difficile à trouver. En plus de cela, en achetant de la viande en barquette ou en morceaux chez le boucher, on en oublie que l’animal a été mis à mort. Nous aimons manger de la viande mais ne voulons pas pour autant oublier que pour manger il faut sacrifier. Du coup nous considérons que c’est un met de luxe, autant financièrement qu’éthiquement. En mangeant de la viande très rarement cela nous permet de faire de réelles économies sur un budget serré tout en ne consommant que des produits bio et pour la plupart locaux. Quand nous avons un peu de poulet sur la table, nous apprécions véritablement la faveur qu’Allah ta’ala nous fait. Et puis c’est aussi une façon de refuser un modèle économique qui a perdu toute morale. Les éleveurs ne peuvent vivre de leur production et les bêtes sont élevées dans des conditions effroyables. Pour moi, manger halal regroupe toutes ces valeurs. Il n’y aurait même pas besoin de détailler si on y réfléchit bien. Pour le sacrifice par exemple, nous préférons offrir un sacrifice à une famille nécessiteuse dans un autre pays.

Oum Shaina que vous retrouverez sur Youtube et sur Facebook notamment :

Alors comme je t’ai dis actuellement je n’achète pas de viande car pour moi la façon dont les animaux sont traités n’est absolument pas satisfaisante, tant sur le plan éthique, qu’islamique. Mais cela est pour moi temporaire car je fais tout pour pouvoir dans un futur proche élever moi même mes animaux et pour moi ça n’est pas possible de rester dans une situation végétarienne pour la vie entière quand on est musulman et ceci pour plusieurs raisons.
Bismillah
– Tout d’abord El Oudhiyah, le sacrifice rituel de l’aïd, qui est une sounnah fortement recommandée, selon certains avis une obligation pour celui qui en a les moyens financiers*. Donc on ne peut pas ne pas sacrifier si on en a les moyens financiers et qu’on veut suivre la sunna.
– Deuxième choses les musulmans ont tendance à croire que à l’époque le Prophête alayhi salat wa salam mangeait vraiment peu de viande et qu’un musulman peu se contenter du seul sacrifice de l’aïd el Kabir, hors là encore c’est faux.
Abu Ad-Darda’ rapporte que le Messager d’Allah (alayhi salat wa salam) a dit : « Le maître des plats des habitants de ce bas monde et du Paradis est la viande.« 
Ali, neveu du Prophète alayhi salat wa salam a dit : « Mangez de la viande, elle purifie le teint, vide le ventre et améliore le comportement« 
Et enfin un avis supplémentaire qui me pousse à penser qu’on ne peut pas être musulman et de « concept » végétarien, Ali a également dit :  » Celui qui délaisse la viande quarante jours aura un mauvais comportement » 
– Pour terminer, Allah a créé pour nous les bestiaux et nous a permis de domestiquer certains animaux pour pouvoir les élever et s’en nourrir, c’est une permission et un bienfait d’Allah. Dans une alimentation vegan il manque la Vitamine B12 indispensable à l’être humain, sans suppléance il sera atteint de  l’anémie de Biermer avec de grosses grosses conséquences. Ce n’est pas possible qu’Allah ait voulu pour nous une alimentation dans laquelle il manque quelque chose et dont on est obligé de se complémenter.
Donc un musulman qui veut suivre la sunna ne peut pas se dire être végétarien par principe (c’est à dire de façon non temporaire, l’être parce que pour lui tuer un animal pour s’en nourrir est contre nature) car c’est renier tout ce qui a été dit plus haut, et penser que ce qui nous a été offert par Allah, et recommandé par le Prophête alayhi salat wa salam n’est pas le meilleur pour nous.
Pour finir je tiens à préciser que ceci n’est que mon avis et que je n’ai aucune compétences religieuses, j’ai simplement relevé les paroles rapportées qui m’ont influencées dans mon choix et que ceux qui ont des doutes à ce sujet sont invités à poser leur question aux savants.
Dalil par rapport au sacrifice :

La majorité des savants sont de l’avis qu’il s’agit d’une sounnah fortement recommandée, car le prophète صلى الله عليه وسلم était assidu dans sa pratique. Cela est confirmé par sa parole: « Celui qui a les moyens mais ne pratique pas al oudhiya qu’il ne s’approche pas de notre lieu de prière » [Sahîh al Djami’ 6490].

Abou Hanifa et Ahmed sont d’avis que cela est obligatoire, et c’est l’avis de cheikh al Islam Ibn Taymiya qui dit: « Et concernant al Oudhiya, ce qui est apparent c’est son obligation. Et elle est certes parmi les plus important rites de l’Islam » [Madjmou’ al Fatâwa 23/162].

Et car Allah l’a mentionné en relation avec la prière dans sa parole (traduction approchée): { Accomplis la Salât pour ton Seigneur et sacrifie.} [Sourate L’abondance]

L’avis mentionnant l’obligation de al Oudhiya est plus fort que celui mentionnant la non-obligation, à condition d’avoir la capacité de le réaliser. [Al moumti’ 7/422]

Et al Oudhiya ne sera pas valide si les conditions liées à son temps, son caractère et à sa nature ne sont pas remplies.


Qu’en pensez-vous ? Être musulman et végétarien, c’est possible pour vous ? 

Galets effervescents pour un bain de princesse.

Ce matin, avec ma fille, nous avons réalisé des petits galets effervescents pour mettre dans son bain. C’est exactement comme les bombes de bain de chez Lush mais en version plus petit car on ne rempli pas la baignoire en entier pour les enfants. Vous savez aussi ce que contiennent vos galets, que des choses saines !

C’est extrèmement simple à faire, vos enfants peuvent vous aider.

Pour réaliser une dizaine de galets, vous aurez besoin de :

  • 1 verre à thé de bicarbonate de soude
  • 1 verre à thé d’acide citrique
  • 1/2 verre à thé de féculé de maïs (maïzena)
  • 1 cuillère à soupe de poudre de rose
  • la pointe d’un couteau de colorant en poudre rouge
  • 1/2 cuillère à café de mica rose
  • 1 cuillère à soupe d’huile de coco liquéfiée
  • des petits coeurs en sucre
  • un bac à glaçons

Dans un saladier, mélangez le bicarbonate de soude, l’acide citrique, la maïzena, la poudre de rose, le mica et le colorant en poudre jusqu’à qu’il n’y ai plus de morceaux. Ajoutez ensuite l’huile de coco que vous aurez préalablement fait liquéfier en passant le flacon sous l’eau chaude.

A l’aide de vos mains (si vous avez des gants, c’est mieux mais pas indispensable), sablez le mélange immédiatement, je dis bien immédiatement, si vous attendez, l’acide citrique va commencer à réagir et à mousser. Donc pour sabler, vous prenez le mélange et vous l’écrasez entre vos mains pour bien intégrer l’huile au mélange de poudre, vous continuez jusqu’à que tout soit bien mélangé.bombe boule de bain lush effervescent Quand vous prenez un peu du mélange et que vous fermez le poing, vous devez avoir un morceau qui reste compact, si ce n’est pas le cas, à l’aide d’un flacon pulvérisateur, pulvérisez un peu d’eau, mais vraiment petit à petit et mélangez immédiatement.

Dans votre bac à glaçons, disposez quelques petits coeurs en sucre et venez ensuite mettre votre mélange en appuyant pour tasser, vous pouvez en rajouter mais en tassant à chaque fois pour que vos galets soient bien compacts.

Vous pouvez démouler délicatement vos galets tout de suite et les laisser sécher pendant 24h minimum avant de les utiliser.

A conserver dans un bocal en verre à l’abris de l’humidité.

 

Mes galets sentent bon la rose et la coco ! Je n’ai pas mis de fragrance car je n’en avais pas mais vous pouvez en mettre si vous le souhaitez.

 


 

Voilà, vous êtes prêtes pour un bain de princesse ! 

Désodorisant naturel

Envie de parfumer une pièce naturellement, sainement et sans utiliser d’électricité, j’ai la solution !

J’aime rentrer dans une maison, dans une pièce et sentir une bonne odeur. Malheureusement, chez moi ce n’était plus le cas depuis longtemps, j’ai délaissé les diffuseurs du commerce et les bougies parfumées, même celles faite à base de cire végétale, car ils font parti des polluants de l’air intérieur. Je préfère éviter leur utilisation et les remplacer par quelque chose de plus sain et de plus économique parce que mine de rien, les bougies ce n’est pas donné et ça se consume vite.

9e8864cb3ae48c4aea7d5f46ff15fc65

Vous aurez besoin de seulement 2 ingrédients :

  • Du bicarbonate de soude
  • Une ou plusieurs huiles essentielles

Dans un petit bocal, verser un fond de bicarbonate de soude puis 15 gouttes d’huile essentielle de votre choix. Vous pouvez ensuite mettre un couvercle troué ou bien laisser sans couvercle.

22474f00196cc6e7bfd323a5a2f52a20

Placer un bocal dans chaque pièce. J’en ai fait un à l’huile essentielle d’orange douce, ça sent vraiment bon !

Cake vaisselle – Produit vaisselle naturel et économique

Dans ma quête du naturel à toutes les sauces, je vous propose aujourd’hui une recette de produit vaisselle naturel et très économique puisqu’il dure des mois : le cake vaisselle.

Pour ceux qui ne connaissent pas, il s’agit d’un produit sous forme solide sur lequel on vient frotter son éponge, on peut ensuite faire sa vaisselle comme d’habitude. Il est composé de produits naturels et sains et il mousse autant voir plus qu’un liquide vaisselle du commerce.

J’ai réalisé le mien il y a 2 mois et il n’est toujours pas terminé, j’ai à peine utilisé la moitié. Celui que je réalise aujourd’hui est pour la tante de mon mari qui a beaucoup aimé, je compte lui offrir avant son retour en Tunisie, elle pourra ainsi faire sa vaisselle tranquillement pendant quelques mois. J’ai attendu avant de partager avec vous la recette afin de tester son efficacité et je l’approuve et réapprouve, il nettoie très bien la vaisselle et sent très bon.

cake vaisselle aroma zone

Il contient du SCS, un tensioactif détergent dérivé de l’huile de coco, des cristaux de soude au pouvoir ultra dégraissant, antibactérien, antifongique et des huiles essentielles que j’ai choisi antibactériennes, antivirales, antifongiques et qui laissent un parfum rafraîchissant. Vous pouvez bien entendu choisir les huiles essentielles de votre choix. Vous pourrez trouvez tout les ingrédients sur le site de AromaZone.

J’ai pris la recette sur le blog de Sa’ravissante que je vous conseille vivement de consulter. J’ai uniquement modifié les huiles essentielles mais je pense prochainement testé avec les mêmes huiles essentielles qu’elle.

Pour un pot de 300 g vous aurez besoin de :

  • Un contenant de 300 g
  • Un pilon ou à défaut une cuillère en métal
  • Une casserole avec un fond d’eau + un petit saladier en verre
  • 250 g de SCS (Sodium Coco Sulfate)
  • 30 g d’eau de source
  • 20 g de cristaux de soude
  • 70 gouttes d’huile essentielle de menthe poivrée
  • 70 gouttes d’huile essentielle de tea tree
  • 70 gouttes d’huile essentielle d’eucalyptus radié

Avant de commencer, nettoyez votre plan de travail et vos ustensiles à l’alcool à 90.

Le SCS pur étant assez irritant pour les voies respiratoires, je vous conseille de protéger votre nez et votre bouche avec un foulard le temps de la manipulation et de la chauffe. L’utilisation de gants est également conseillé.

cake vaisselle

Dans le saladier en verre, mettez le SCS et l’eau, mélangez à l’aide de la cuillère, puis mettez le saladier au bain-marie. Continuez de mélanger jusqu’à formation d’une pâte épaisse, cela peut prendre 5 à 10 minutes.

Sortez le saladier du bain-marie, versez les cristaux de soude et mélangez afin de tout homogénéiser. Ajoutez ensuite les huiles essentielles et mélangez bien.

Il ne reste plus qu’à transvaser petit à petit la préparation dans le contenant de votre choix préalablement désinfecté, en tassant à chaque cuillère ajoutée.

En quinze minutes, votre cake vaisselle est prêt. Laissez-le sécher 24 à 48h afin qu’il durcisse.

Pour l’utilisation, c’est très simple, vous frottez votre éponge mouillée sur le cake vaisselle, une mousse épaisse va se former et vous n’avez plus qu’à laver votre vaisselle et rincer.

Vous voilà prête à faire la vaisselle pendant de longs mois ! 

 

Nettoyant minute pour le sol au savon noir

/!\ Aucun enfant n’a été maltraité pour les besoins de cet article /!\

Dans ma transition vers le naturel, les premières choses que j’ai changé ont été les produits ménagers. Ca m’a pris lorsque j’étais enceinte de ma fille, je voulais éviter de la mettre en contact avec des produits qui pourrait nuire à sa santé.  baby-mop-pyjama-serpillere

J’ai longtemps cherché quelque chose de sain pour laver mon sol, je me suis d’abord rabattue vers la marque You qui propose des produits naturels à base d’huiles essentielles, dans l’ensemble j’ai été satisfaite de leurs produits mais je voulais trouver encore plus simple.

BRI29_savon_noir_mouJe connaissais depuis longtemps les vertus du savon noir dans la cosmétique, j’ai ensuite découvert que l’on pouvait l’utiliser pour nettoyer sa maison du sol au plafond !

Préparer son nettoyant pour le sol ne prend pas plus de temps que d’ouvrir son bidon de produits toxiques et de le verser dans son seau, c’est aussi rapide et beaucoup plus sain.

Vous aurez besoin de :

  • Un seau de 5 litres
  • Une serpillère
  • 3 litres d’eau très chaude
  • 2 bouchons de savon noir liquide bio OU 1 CàS de savon noir mou bio
  • 20 gouttes d’huiles essentielles au choix (facultatif)

C’est très simple, il suffit juste de diluer le savon noir dans l’eau chaude, de rajouter les huiles essentielles si l’on souhaite en utiliser et c’est prêt !

Moi je met généralement de l’huile essentielle de tea tree et de menthe poivrée ou eucalyptus radié,  pour leurs vertus antibactériennes, antifongiques (et antivirales pour le tea tree), et pour laisser une odeur fraiche dans la maison. Vous pouvez bien évidemment utiliser les huiles essentielles de votre choix.

Huiles essentielles aroma zone

Je veille tout de même à passer la serpillère lorsque les enfants sont au lit car on ne connait pas bien les effets des huiles essentielles sur les enfants, je préfère éviter qu’ils les respirent.

J’ai acheté mon savon noir à Carrefour mais vous pourrez en trouver en magasin bio ou sur internet. Et mes huiles essentielles viennent du site Aroma Zone mais vous en trouverez en pharmacie, chez Nature et Découverte ou sur d’autres site en ligne.

Ce nettoyant s’utilise sur tout type de sol. Pas besoin de rincage.

 

Bon ménage ! 

Lessive maison au savon de Marseille

Il y a un peu plus d’un mois, je me suis enfin lancé et j’ai fabriqué ma propre lessive.

Jusque là, j’utilisais une lessive liquide écologique de la marque Rainett mais je n’en étais pas satisfaite, mon linge restait parfois taché et l’odeur n’était pas top. Alors quand je l’ai fini, plutôt que d’en racheter et de « subir » cette lessive inefficace (ou d’en acheter une de grandes marques bien dégueu sous la menace de mon mari et de ses t-shirts qui puent !), j’ai décidé de prendre une petite demi-heure de mon après-midi et de faire moi-même ma lessive.

linge_blanc

J’ai attendu de faire plusieurs lavages avant de vous partager la recette afin de vérifier si elle était efficace, à toutes températures et sur tout type de linge. Et du coup, vu que je vu fait cet article, c’est que je suis très très satisfaite. Même mon mari, qui lui, était vraiment contre mon projet de lessive maison (bah oui, parce que pour lui, si y’a pas écrit Ariel, Dash ou Super Croix, ce n’est pas efficace, ça pu et c’est nul) a été conquis, bon il ne me l’a pas dit mais son silence vaut toute les appréciations du monde 🙂  Imaginez mon défi !!!

Je dois également vous préciser qu’il faut utiliser du véritable savon de Marseille, 95% des savons vendus sous le nom « savon de Marseille » n’en sont pas du tout, alors attention ! Pour reconnaitre un vrai savon de Marseille, vous devez savoir qu’il est généralement vendu sous forme de cube de 600 grammes et qu’il est tamponné sur toutes ses faces. Sa couleur varie du vert au brun et du jaune au blanc en fonction des huiles avec lesquelles il est fabriqué. Le mien est vert car il est composé d’huile d’olive. Je l’ai trouvé dans ma biocoop pour 5€ le cube de 600 grammes. Vous pourrez faire 9 litre de lessives avec parce qu’en plus d’être efficace et saine, cette recette est très économique puisque pour 3 litres de lessive (environ 30 lavages), j’ai compté et j’en ai eu pour un peu plus de 2€. Je vous met au défi de trouver moins cher dans le commerce.

J’ai fait le premier lavage juste avec la lessive pour avoir la véritable odeur du linge et bien ça sent le savon de Marseille, ça sent le propre !  – je vous parle à la fin de l’article des parfums de linge sains – 

greenwashing lessive maison bio naturelle

La recette que je vous propose est issue de ce livre, que je vous conseille vraiment, il est très complet, chaque ingrédient est présenté en détail au début du livre et les 400 recettes sont classées selon les pièces dans lesquelles vous pouvez les utiliser (Salle de bain, cuisine, buanderie…) J’ai trouvé le mien à Leclerc, mais vous pouvez le trouver à Cultura ou bien en ligne pour 19€.

Malgrès ce que l’on peut imaginer, c’est vraiment très facile à faire, alors aucune excuses !

Pour 3 litres de lessive (environ 30 lavages) vous aurez besoin de :

  • Une râpe
  • Une casserole de 4L ou plus
  • Un verre mesureur
  • Un entonnoir
  • Un ancien bidon de lessive vide et propre
  • 200 g d’authentique savon de Marseille (ou de copeaux de savon de Marseille)
  • 2 litre d’eau + 1 litre d’eau
  • 100 g de bicarbonate de soude
  • 1 c.à.c d’huile essentielle au choix (tea tree pour moi)

Râper le savon avec une râpe. Le mettre ensuite dans une casserole et ajouter 2 litres d’eau. savon marseille bio lessive maisonChauffer à feu doux sans porter à ébullition en mélangeant afin de dissoudre le savon. Quand le savon est dissous, retirer du feu et laisser refroidir une dizaine de minutes.

Dans le verre mesureur, mettre le bicarbonate et 1 litre d’eau et mélanger. Versez dans la casserole. La préparation s’épaissit et devient opaque. Ajoutez l’huile essentielle de votre choix, j’ai choisi celle de tea tree pour ses fonctions antibactériennes, antifongiques, antivirales.

Placer l’entonnoir dans le goulot du bidon et y verser le contenu de la casserole.

Laisser reposer au moins une nuit. La lessive va se figer pour former un gel et se séparer en deux phases. Secouer vivement avant chaque utilisation. Votre lessive est prête !

Utiliser environ 100 ml par lavage directement dans le compartiment prévu pour la lessive.

 

En adoucissant, j’utilise généralement un peu de vinaigre blanc (mélangé à quelques gouttes d’huiles essentielles lorsque les enfants sont malades pour désinfecter le linge).

Et pour parfumer mon linge, j’ai choisi d’utiliser les parfums de linge unstoppables de la marque Lenor. Parmis la large gamme proposée, seuls 3 sont « clean », j’ai décrypté la composition sur le site La vérité sur les cosmétiques. Il s’agit des 3 présentés sur la photo ci-dessous (Printemps, Aérien et Exalté). Ce n’est pas bio mais ça parfume le linge sans être nocif. Ce n’est pas indispensable mais pour faire accepter mes produits naturels à la maison, je dois aussi prendre en compte ce qui pourrait ne pas plaire à mon mari 🙂

unstoppables lenor bio lessive maison naturel marseille savon

Bonne préparation !

Chia Pudding (ou le petit dej’ complet et ultra sain)

Aujourd’hui, je partage avec vous la recette qui m’a littéralement conquise ce week-end.

J’aime bien faire des expériences, tester les nouvelles tendances (tant qu’elles restent saines et qu’elles correspondent à mes valeurs).

graine de chia bio

L’autre jour, en faisant mes courses à la biocoop, je tombe nez à nez avec un paquet de graines de Chia, depuis le temps que je vois des articles sur ses bienfaits, je n’ai pas hésité longtemps, il s’est glissé dans mon panier. Je ne savais pas trop quoi en faire, j’ai d’abord tenté un pain complet aux céréales mais ma recette mérite encore quelques améliorations, lorsque je serai satisfaire du résultat, vous serez les premiers au courant. Et puis, je me suis rappelé que certaines en mettait dans leur smoothie ou même en faisait une sorte de pudding. Alors un soir avant de dormir dans un élan de motivation (oui, c’est rare !), je suis allé préparé mon petit dej pour le lendemain matin.

Avant de vous donner la recette, je voudrais quand même vous parler de ses bienfaits, parce que c’est important de savoir ce que l’on mange et ce que cela apporte à notre corps. Malgrès leurs toute petite taille, elles contiennent une quantité impressionnantes de bonnes choses. Elles sont riches en oméga 3 et oméga 6, qui ont une fonction très importante dans le système cardiovasculaire, en vitamines A, D, E et K, en fer, en calcium, en phosphore, en potassium, elles sont riches en fibres, en antioxydants et en protéines végétales (jusqu’à 2 fois plus que d’autres types de graines). Elles sont un très bon remède à la constipation.

Vous attendez quoi pour foncer au magasin bio en acheter un paquet ?

pudding chia bio mangue coco vegan

Place à ma petite recette, un délice, vraiment ! J’ai choisi d’utiliser du lait de coco pour son goût tout doux et les mangues qui s’associent parfaitement avec la coco.

Pour 1 personne : chia pudding coco mangue bio

  • 250 ml de lait de coco
  • 20 g de graines de chia
  • 7 g de sucre de canne vanillé (ou 1 c.c de miel)
  • 1 petite mangue

Dans un pot de confiture vide, verser le lait de coco et le sucre (ou le miel) et mélanger pour bien tout dissoudre, ajouter ensuite les graine de chia et mélanger. Fermer le pot et laisser reposer au réfrigérateur. Venir remuer toutes les 5 minutes pendant 15 minutes et laisser toute la nuit au frais.

Le matin, vérifier la texture du pudding, en fonction de la « marque » des graines, la texture peut-être plus ou moins épaisse, vous pouvez ajouter un peu de lait de coco dans ce cas-là. Couper la mangue en petits morceaux et les  verser sur le pudding.

Il ne vous reste plus qu’à vous régaler.

 

Vous avez déjà goûté ? Quelles sont vos associations favorites ? 

Chantilly de Sidr (Jujubier) – NoPoo – Shampoing au Sidr

Ca donne faim hein ?! Oui je sais, mais ça ne se mange pas… Ce soir, j’ai tenté une nouvelle expérience capillaire.

J’entends parlé depuis un moment de la poudre de Sidr pour se laver les cheveux entre autres. J’ai donc fait une petite commande sur le site Aroma Zone afin de tester cette super poudre.

Pour ceux qui ne connaissent pas, c’est une poudre lavante riche en saponines, qui va faire de légèrement mousser votre préparation. Elle lave les cheveux colorés sans les faire dégorger et aide à fixer la couleur. Elle lutte également contre les pellicules et démangeaisons du cuir chevelu.

J’en ai donc fait un No-Poo, c’est à dire que je me suis laver les cheveux sans utiliser de shampoing. On peut faire un No-Poo avec différents ingrédients (poudres, après-shampoing, shampoing secs…), j’ai déjà testé le Ghassoul mais il laisse mes cheveux poisseux, je l’utilise donc pour ma peau.

Comme je n’aime pas faire les choses comme tout le monde, j’ai décidé de fouetter ma préparation afin d’obtenir une belle texture mousseuse car je ne suis pas fan des mélanges gluants, visqueux. Et je ne suis pas déçue du résultat.  Vous n’aurez besoin que de 2 ingrédients, « shampoing » hyper économique donc et hyper efficace !

chantilly sidr nopoo shampoing naturel bio

Ce No-Poo est à utiliser immédiatement afin d’empêcher les bactéries de se développer.

Pour cheveux courts : 

  • 1 cuillère à soupe de poudre de Sidr
  • 5 à 6 cuillère à soupe d’eau

chantilly sidr shampoing naturel nopoo bio

Dans un récipient suffisament grand, je met la poudre de sidr puis l’eau, je mélange afin d’obtenir un mélange plus ou moins homogène. Si il y a des grumeaux, ce n’est pas grave, il n’y en aura plus à la prochaine étape.

Et là, c’est le moment fatidique ! Je sort mon batteur électrique ! Et je fouette ma préparation, une belle mousse épaisse va se former, la chantilly est prête !

Vous voyez, il n’y a rien de compliqué.

Il ne reste plus qu’a appliquer ce mélange sur cheveux mouillés, principalement sur le cuir chevelu, et à laisser poser 10-15 minutes.

La texture est exceptionnelle, ceux qui me suivent sur les réseaux sociaux ont pû voir une courte vidéo du mélange juste avant que je l’applique sur ma tête. Une vraie chantilly ! Très ferme, mousseux. On serait presque tenté d’en manger.

Après rincage, mes cheveux sont propres, léger, brillant. Une réussite !

On peut y ajouter un actif hydratant (aloé vera, glycérine, miel…) 1 cuillère à café maximum et des huiles essentielles en fonction de ses besoins, de la nature des cheveux… 3-4 gouttes maximum (attention si vous êtes enceinte ou allaitante, ou si ce no-poo est utilisé sur un enfant, les huiles essentielles sont proscrites)

Bien entendu si vos cheveux sont mi-longs ou longs, il vous faudra peut-être doubler la quantité.

Chantilly sidr NoPoo shampoing

 

Avez-vous tenté cette recette ? Quelles sont vos impressions ? 

Pain à hamburger

Parce que finalement, ce n’est pas si compliqué… Et c’est tellement meilleur que les pains à hamburger industriels bourrés d’additifs et de conservateurs !

Je vous propose aujourd’hui ma recette de pain à hamburger, testée et approuvée plus d’une fois pour des pains bien moelleux et très savoureux. La tendance est d’être « healthy », on en est loin ! Mais il faut parfois faire un petit écart… C’est du fait-maison, on sait ce que l’on mange, y’a rien de mal.

Pour 6 pains à hamburger :

  • 560 g de farine de blé tendre T45
  • 25 g de sucre
  • 9 g de sel
  • 4 g de levure de boulanger déshydratée (ou 12 g de levure de boulanger fraîche)
  • 100 ml d’eau
  • 220 ml de lait
  • 55 g de beurre doux
  • 1 oeuf

13231054_573390889487864_864704635_nDans une casserole, faites légèrement chauffer le lait et le beurre afin qu’il soit fondu, laissez tiédir. Faites tiédir l’eau et y ajouter la levure de boulanger déshydratée, laissez-la s’hydrater et s’activer.

Pendant ce temps, dans le bol du robot, versez la farine, le sucre et le sel, mélangez avec le crochet. Versez le mélange eau + levure tout en continuant de mélanger. Versez ensuite le mélange lait + beurre et casser l’oeuf, une pâte va se former, il faut continuer de pétrir pendant environ 5-10 minutes afin qu’elle devienne bien lisse et élastique.

13236257_573392199487733_978580886_nQuand la texture est convenable, couvrir le bol avec un torchon et laisser pousser pendant environ 1h30 dans un endroit chaud. Je fais chauffer le four à 40 degrés, je l’éteins et je met mon bol à l’intérieur. Certains four dispose sinon d’une fonction étuve. Vous pouvez aussi laisser lever à température ambiante mais ça prendra plus de temps.

Après 1h30, la pâte a normalement doublé de volume. A ce moment-là,13187771_573392189487734_970543346_n préparez la plaque sur laquelle vous allez cuire les pains en la recouvrant de papier sulfurisé. Farinez vos mains et dégazez la pâte. Prélèvez ensuite 6 morceaux à peu près égaux et formez de belles boules bien lisses en ramenant la pâte dessous. Disposez ces boules sur la plaque et aplatir légèrement.

Laissez pousser les boules pendant 30 minutes. Pendant ce temps, préchauffez le four à 180 degrés. Quand les 30 minutes sont écoulées, badigeonnez les boules de lait à l’aide d’un pinceau de cuisine, puis saupoudrez de graines de sésames blanches ou dorées.

Enfournez pendant 20 minutes.

13140882_573390882821198_1527758431_n

Vos pains à hamburgers sont prêts !  Vous pouvez les garnir une fois tiédis. Vous pouvez aussi les congeler si vous ne les mangez pas tout de suite.

Pain à hamburger maison

Bon appétit !